L’économie s’effondre et nos compatriotes prennent à nouveau la mer

0
606

Un cargo haïtien est arrivé samedi aux Îles Turques-et-Caïques, transportant au moins 26 hommes et 11 femmes. Puis dimanche, les garde-côtes américaines ont intercepté un autre cargo en mer, avec cette fois 146 personnes à bord, dont plusieurs enfants.

L’augmentation inhabituelle de 236 migrants en provenance d’Haïti ces derniers jours a créé assez d’inquiétude pour que le ministre de l’Immigration des Îles Turques-et-Caïques menace de mettre fin à l’immigration légale en provenance d’Haïti vers son territoire britannique d’outre-mer. Le ministre de l’Immigration Vaden Delroy Williams, a déclaré qu’il serait peut-être temps d’envisager « d’arrêter les permis de travail pour la première fois pour les ressortissants haïtiens si cela continue. »

Le territoire, situé à 137 km de la côte nord d’Haïti et à 372 km de Miami, est devenu un tremplin populaire pour les Haïtiens désespérés qui tentent de fuir les troubles économiques et politiques de leur pays.  C’est également l’une des rares îles des Caraïbes à offrir une migration légale d’Haïti au moyen d’un processus de permis de travail.

« Ce processus ne fonctionnera pas pour vous », a-t-il déclaré, adressant ses commentaires aux Haïtiens en migration illégale.  « Si cela continue, vous ne serez jamais en mesure de travailler, de vivre en paix ou de devenir légaux.  Nous vous retrouverons, vous déporterons et vous placerons sur la liste d’arrêt, de sorte que vous ne pourrez plus jamais entrer dans l’île.  Nous ne permettrons plus aux personnes qui enfreignent la loi de venir dans ces îles et devenir des résidents légaux. »

Mercredi, M. Williams a déclaré que 119 personnes seraient hébergées dans le centre de détention de l’île à Providenciales, la principale plaque tournante du tourisme dans le pays.  Le centre a une capacité maximale de 165 personnes.  Au moins 90 personnes, tous des Haïtiens, sont arrivées au cours du week-end après que des agents d’immigration et de police aient découvert deux sloops haïtiens en bois, d’une longueur d’environ 30 pieds chacun.

Le premier navire est arrivé samedi matin et a atterri dans la région de Malcolm Beach à Providenciales.  Après une perquisition dans la région, les autorités ont trouvé 37 Haïtiens, dont 11 femmes. Deux jours plus tard lundi, un autre navire transportant 53 Haïtiens, dont 12 femmes et un enfant, a été intercepté par la division marine de la police royale des îles Turques et Caïques.

Mercredi, la Garde côtière américaine a confirmé qu’elle avait, elle aussi, embarqué des migrants haïtiens en mer: 146 d’entre eux voyageant dans un cargo de 40 pieds. C’est au moins 236 Haïtiens qui ont tenté de fuir leur pays politiquement instable en trois jours. « Un message fort doit être envoyé aux immigrants haïtiens qui viennent ici et à ceux qui les aident à venir ici et à rester ici », a déclaré Williams. Les personnes appréhendées dans les îles Turques et Caïques sont toujours en détention et seront rapatriées en Haïti.

Source: Miami Herald

Comments are closed.