Trafic de drogue: des autorités de la chaine pénale assiègent la CONALD

0
813

Le mardi 20 août 2019, dans le cadre d’un déjeuner de travail et d’échanges, les principaux acteurs de la chaine pénale se sont rencontrés, au nom d’une responsabilité commune et partagée, dans les locaux de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD) autour de la problématique de la Drogue.

À l’initiative du Bureau de Coordination de la CONALD, une importante rencontre d’échanges portant notamment sur la problématique du trafic de drogue et la responsabilité des institutions, a réuni les principaux acteurs de la chaine pénale, à l’invitation du Coordonnateur de la Commission, Lener RENAULD

Pas moins d’une vingtaine de haut cadres et décideurs du système judiciaire ont pris part à ce déjeuner de travail qui portait notamment sur les pratiques opérationnelles et la coordination inter institutionnelle dans le contexte des nouveaux enjeux liés au blanchiment des avoirs, la réduction de l’offre et de la demande des drogues en Haïti.

C’est dans une atmosphère empreinte de cordialité que Lener RENAULD a accueilli le Doyen du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, le Juge Bernard Sainvil, le Chef du Parquet près la Cour de Cassation, le Juge Carvès Jean, la Vice-présidente de la Cour d’Appel, la Juge Norah Jean-François, les Commissaires du Gouvernement respectifs de Port-au-Prince et de la Croix-des-Bouquet, Me Paul Eronce Villard et Me Maxime Augustin.

En présence du Directeur général de l’UCREF, M. Joseph Oldy Bellegarde, des Responsables de la DCPJ, M. Joany Canéus, et du du BLTS, Pierre Pascal Volcy et de l’Administrateur du Fonds Spécial de Lutte contre la Drogue (FSLD), le Major Joel Loiseau, l’ex-chancelier et ex-ministre de la Défense a mis l’accent sur la nécessité d’une meilleure synergie entre les acteurs, l’occasion pour ces derniers de faire le point sur quelques dossiers ponctuels d’importance, dont la mise en vente du Bateau Manzanares, saisi et confisqué par l’État haïtien, et qui constitue un danger maritime et écologique, au regard de sa dégradation progressive.

Parallèlement aux échanges entre le Coordonnateur et les acteurs judiciaires, les Responsables de Secteur de la CONALD, on fait le point sur les problématiques clés touchant le trafic de la drogue. Ainsi, l’Observatoire Haïtien des Drogues (OHD), le secteur de la Réduction de l’Offre (RO) et celui de la Demande (DR) ont animé, par le truchement de leurs directeurs respectifs, des cellules de travail portant sur les actions conjointes visant à dissuader les narcotrafiquants, le partage d’informations, une bonne connaissance du cadre légal et des processus, ainsi que la collecte et l’exploitation des données chiffrées.

Cette rencontre intervient en effet une semaine après que les responsables des secteurs de la Réduction de l’offre et de l’Observatoire des Drogues de la CONALD aient effectué des visites ciblées au niveau des différentes juridictions, dans le souci premier de rencontrer entre autres, Doyens, Juges et Commissaires afin de renforcer le partage d’informations statistiques, la synergie entre les acteurs de la chaine pénale et la Coordination inter institutionnelle.

Le Représentant de l’Office des Nations-unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) en Haïti, M. Louis Deumeni Nkopipie, présent à l’occasion, en a profité pour discuter et témoigner aux cadres et membres du cabinet du Coordonnateur de la CONALD, du soutien des Nations-unies à la cause, en marge de l’élaboration prochaine de la Stratégie Nationale de Lutte contre la Drogue.

A l’issue de ce déjeuner de travail, le Coordonnateur de la CONALD et les participants se sont renouvelé d’une part, des vœux de pleine et entière collaboration dans le cadre de cette responsabilité partagée qu’est la lutte contre le trafic et l’abus des drogues ; et de l’autre, leur volonté de mettre toute la mesure à ce que la chaine pénale dans toutes ses composantes puisse veiller à une application stricte et impartiale des Lois régissant la matière.

Comments are closed.